· 

J'EXPLORE UN CHÂTEAU EN RUINE

C'est à Tancarville que nous sommes allés pour vous faire découvrir un nouvel édifice. Outre son Pont qui relie l’Eure à la Seine-Maritime, Tancarville possède un château rempli d’histoires et de légendes.

 

Perché au-dessus de la Seine, la construction du château fort a démarré au 11e siècle sous l’impulsion de Raoul de Tancarville alors homme de chambre du Duc de Normandie.

 

La forteresse est passé dans de nombreuses mains et notamment celles de Jeanne d’Harcourt qui a vécu sur place avec son mari au 15e, après la Guerre de Cent Ans. Mais à cause de son physique, elle a dû quitter le château. La légende raconte qu’elle aurait rédigé son testament la veille de sa mort… Selon la légende, le fantôme de Jeanne hanterait le château de Tancarville. Les cuisiniers qui travaillaient sur place auraient entendu des bruits de pas. Certains auraient même aperçu une silhouette. 

 

Mais ce n’est pas tout. Certains parlent également que le Diable lui-même aurait été présent sur place. L’histoire raconte qu’une jeune femme à la recherche de pierres et des paysans auraient entendu des cris des âmes d’anciens prisonniers en provenance d’un cachot souterrain à hauteur de la Tour du Lion. 

 

C’est alors qu’un curé a pris les choses en main pour organiser une procession car selon l’aumônier, le Diable en personne se cachait ici. C’est dans cette tour que cette procession a eu lieu. L’homme d’église dit avoir vu le Diable et il lui aurait jeté de l’eau bénite. Depuis, la Tour a été rebaptisée la Tour du Diable dont la partie inférieure a été murée pour tenter d’enfermer ces esprits à tout jamais.

 

Enfin, Maurice Leblanc, célèbre notamment pour la création du personnage d’Arsène Lupin, a été inspiré par l’édifice lorsqu’il séjournait dans la Tour de l’Aigle.

 

C’est entre les murs du château qu’il a écrit le roman « Le Bouchon de Cristal » qui met en scène le gentleman cambrioleur Arsène Lupin. Les vieilles pierres de l’édifice l’ont également inspiré pour l’écriture des « dents du tigre » et de « La femme aux deux sourires ».

 

Depuis plusieurs années, l’association des amis du château lutte pour préserver le château qui tombe en ruine, notamment à la suite d’une soi-disant escroquerie. Une dizaine de footballeurs professionnels ont perdu des millions d'euros dans un prétendu projet de réhabilitation du château de Tancarville.

 

Le château, classé monument historique depuis 1862, est aujourd’hui à l’abandon et son accès est strictement interdit au public.

 

En espérant que le château puisse très vite à nouveau être restauré car il menace également de s'effondrer sur un parking situé en contrebas de la falaise où se situe l'édifice.


GALERIE PHOTOS :

Écrire commentaire

Commentaires: 0